Trois Chansons (Claude Debussy)

From ChoralWiki
Revision as of 13:47, 15 October 2019 by Bcjohnston523 (talk | contribs) (Text replacement - "\{\{Published\|([0-9]*)\|" to "{{Pub|1|$1|")
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search

Music files

L E G E N D Disclaimer How to download
ICON SOURCE
Icon_pdf.gif Pdf
File details.gif File details
Question.gif Help
  • CPDL #01468:   
Editor: Rafael Ornes (submitted 2000-10-10).   Score information: Letter, 13 pages, 384 kB   Copyright: CPDL

Edition notes: for scores, MIDI files, and more, see the individual entries:

  1. Dieu! qu'il la fait bon regarder! (Claude Debussy)
  2. Quant j'ai ouy le tabourin (Claude Debussy)
  3. Yver, vous n'estes qu'un villain (Claude Debussy)

General Information

Title: Trois Chansons (complete)
Composer: Claude Debussy

Number of voices: 7vv   Voicing: SATB
Genre: SecularChanson

Language: French
Instruments: A cappella

First published: 1909 Durand edition

Description: Three songs set by Claude Debussy (1862-1918) to words by Charles d'Orleans (1394-1465).

External websites:

Original text and translations

French.png French text

1. Dieu qu'l la fait bon regarder! La gracieuse bon et belle!
Pour les grands bien que sont en elle. Chacun est pres de la loüer.
Qui se pourroit d'elle lasser? Tousjours sa beauté renouvelle.
Dieu qu'l la bon regarder. La gracieuse bonne et belle!
Par de ca, ne de là, lamer. Ne scay dame ne damoiselle
Qui soit en tous bien parfais telle. C'est ung songe que d'i penser:
Dieu qu'il la fait bon regarder! Dieu! qu'il la fait bon regarder!

2. Quant j'ai ouy le tabourin Sonner, pour s'en aller au may
En mon lit n'en ay fait affray Ne levé mon chief du coissin
En disant: il est trop matin Ung peu je me rendormirai:
Quant j'ai ouy le tabourin Sonner pour s'en aller au may.
Jeunes gens partent leur butin: De non cha loir m'accointeray
A lui je m'a butineray Trouvé l'ay plus prouchain voisin;
Quant j'ai ouy le tabourin Sonner pour s'en aller au may.
En mon lit n'en ay fait affray Ne levé mon chief du coissin.

3. Yver, vous n'estes qu'un villain; Esté est plaisant et gentil
Esté est plaisant en gentil Esté est plaisant et gentil.
En témoing de may et dávril Qui l'accompaignent soir et main.
Esté revet champs, bois et fleurs De sa livrée de verdure
Et de maintes autres couleurs Par l'ordonnance de nature.
Mais vous Yver, mais vous, mais vous Yver, trop estes plein
De nège, de nège, vert, pluye et grézil. On vous deust banir en évil.
Sans point flater je parle plein, Yver, vous n'estes qu'un villain
Yver, Yver, Yver, Yver, vous n'estes qu'un villain ,
Yver, Yver, Yver, Yver, Yver, vous n'estes qu'un villain ,
Yver, vous n'estes qu'un villain.