Ô Mon Dieu, ne m'oublie pas ! (Jean-Louis Kabondo)

From ChoralWiki
Jump to: navigation, search

Music files

L E G E N D Disclaimer How to download
ICON SOURCE
Icon_pdf.gif Pdf
Icon_snd.gif Midi
File details.gif File details
Question.gif Help
  • (Posted 2009-10-12)   CPDL #20285:     
Editor: Jean-Louis Didier (submitted 2009-10-03).   Score information: A4, 2 pages, 68 kB   Copyright: CPDL
Edition notes:

General Information

Title: Ô Mon Dieu, ne m'oublie pas !
Composer: Jean-Louis Kabondo

Number of voices: 4vv   Voicing: SATB
Genre: SacredAnthem

Language: French
Instruments: Keyboard

First published: 2003

Description:

External websites:

Original text and translations

French.png French text

J’ai perdu mes amis, ma famille, mon travail
car un jour j’étais tombé en suivant le fils de Dieu,
en suivant Jésus Sauveur.
J’ai chanté, Seigneur, pour toi,
j’ai dansé, Seigneur, pour toi.
Aujourd’hui, je n’ai plus rien ;
Tu m’as dit : « Je t’aime, moi ».

R. :
Ô Jésus Sauveur, Ô Esprit d’amour,
Ô mon Dieu, ne m’oublie pas !
Ô Jésus Sauveur, Ô Esprit d’amour,
Ô mon Dieu, je t’appartiens.

J'ai perdu mon amour, mes enfants, ma maison
car un jour j'étais tombé en suivant le fils de Dieu,
en suivant Jésus Sauveur.
J'ai donné ma voix pour toi,
j'ai donné mes mains pour toi.
Aujourd'hui, je n'ai plus rien;
Tu m'as dit : « Je t'aime, moi ».
R.

Je suis là, opprimé, abandonné de tous les hommes, insulté de tous les maux,
car je suis tombé une fois en suivant Jésus Sauveur.
J'ai lutté pour l'unité, j'ai servi pour l'amitié.
Ô Jésus, je n'ai plus rien ;
tu m'as dit : « Je t'aime, moi ».
R.

Je suis là, hué de tous, calomnié, humilié, combattu de tout côté,
car je suis tombé une fois en suivant Jésus Sauveur.
J'ai prêché ta vie, Jésus, j'ai clamé ta gloire, Jésus.
Mais, Seigneur je ne suis rien;
tu m'as dit : « Je t'aime, moi ».
R.

Je suis là, oublié, rejeté, maltraité, accusé de tous les faits,
car je suis tombé une fois en suivant Jésus Sauveur.
J'ai servi longtemps pour toi, j'ai donné mon temps pour toi.
Aujourd'hui, je n'ai plus rien ;
Tu m'as dit : « Je t'aime, moi ».